RISQUES

Les faits sur le vapotage

RISQUES DU VAPOTAGE

Les plus grands risques du vapotage sont les risques inconnus. Le vapotage n’existe pas depuis assez longtemps pour connaître les risques d’une utilisation à long terme, mais nous savons qu’il est moins nocif que le tabac.

CE QUE NOUS SAVONS

Respirer inutilement n’importe quel produit n’est pas idéal, et c’est pourquoi les non-fumeurs ne devraient pas vapoter. Cependant, pour ceux qui fument, le passage au vapotage est susceptible de réduire considérablement les risques pour leur santé.

De l’avis général, l’usage de la cigarette électronique expose l’utilisateur à moins de substances toxiques que le tabagisme.

En général, les fumeurs qui passent au vapotage réduisent leur exposition à un large éventail de substances toxiques. Pour plus de détails, consultez le rapport Evidence Review of E-cigarettes and Heated Tobacco Products 2018 commandé par Public Health England.

Tout appareil électronique comporte des risques pour la sécurité.

Les risques sont ce qui peut arriver, mais les effets secondaires en sont les résultats directs.

CE QUE NOUS NE SAVONS PAS

Les risques associés au vapotage à long terme sont inconnus. Bien que le vapotage soit moins nocif que le tabagisme, il est peu probable qu’il soit totalement sans danger. Idéalement, les fumeurs qui font du vapotage pour arrêter de fumer devraient envisager également d’arrêter le vapotage.
Les scientifiques ne seront pas certains des risques pour la santé associés au vapotage pendant de nombreuses années. Le Ministère de la Santé a un rôle à jouer dans la surveillance continue du risque.

Scientists will not be certain for many years of any health risks associated with vaping. The Ministry of Health has a role in continuing to monitor the risk.

Les risques comparatifs de maladies cardiovasculaires et de maladies pulmonaires n’ont pas été quantifiés, mais ils sont probablement aussi nettement inférieurs aux risques liés au tabagisme.

 Evidence Review of E-cigarettes and Heated Tobacco Products 2018, a report commissioned by Public Health England

RISQUE DE CANCER

Selon les estimations actuelles, si le vapotage est associé au cancer, le risque ne représentera qu’une infime fraction des risques liés au tabagisme.

EFFETS SUR LES AUTRES

À l’heure actuelle, rien ne prouve que le vapotage passif est nocif pour la santé des passants. On craint que les jeunes ne se lancent dans le vapotage.

BRONCHIOLITE OBLITÉRANTE

Les fabricants réputés d’e-liquide n’utilisent plus le diacétyle pour créer des arômes de beurre, après avoir découvert son effet sur les ouvriers des usines de popcorn.

PARTAGEZ, AIMEZ, RÉPÉTEZ